A partir de quel âge installer votre enfant sur le siège passager avant ?

Il n’est pas rare d’entendre un enfant supplier son père ou sa mère, afin de pouvoir s’asseoir sur le siège passager avant et encore moins rare, d’entendre un parent refuser catégoriquement. Un tel refus pourrait être dû à un respect des règles établies ou à une peur d’insécurité de l’enfant. Mais qu’en est-il en réalité ? Quand est ce qu’un enfant pourrait s’asseoir à l’avant d’une voiture ?

Le profil requis pour s’installer sur le siège passager avant

Pour s’installer sur le siège passager avant et bénéficier d’une vue meilleure qu’à l’arrière, il faut avoir plus de 13 ans et pouvoir utiliser la ceinture de sécurité convenablement.

Cet âge limite a été définit par la majorité des législations. La raison est simple : c’est à cet âge que chaque humain a développé parfaitement sont squelette. Avant ses 13 printemps, l’enfant est encore en pleine croissance et en cas d’accident grave, les risques de blessures graves, voire mortelles, sont particulièrement élevés.

Outre l’âge, un petit dont la taille n’excède pas 135 cm, ne peut également s’installer sur le siège passager avant d’une voiture. Cette taille est le minimum requis pour que la ceinture de sécurité puisse bien jouer son rôle de protecteur. En dessous de 135cm, cet équipement sécuritaire peut monter sur l’abdomen de l’enfant et entraîner des dégâts plus ou moins importants au niveau de celui, en cas de coup de frein, de volant ou d’impact.

La ceinture de sécurité est un must pour s’asseoir sur le côté passager avant d’une voiture. Ce dispositif a pour objectif principal de garantir la sécurité de l’occupant du siège. D’une façon générale, il le garde dans une position correcte tout au long du trajet. Dans le cas où accident survient, il assure la sécurité du passager en empêchant entre autres les éventuelles éjections, entraînées par l’impact.

La législation concernant l’emplacement d’un enfant dans une voiture

Suite à des études dans le domaine de la sécurité routière, de strictes régulations ont été établies pour interdire un enfant de s’installer à l’avant d’une voiture. La législation est formelle, le meilleur siège pour un enfant de bas âge est l’arrière d’une voiture. A ce niveau, ils seront davantage en sécurité et courront moins de risques, en cas d’accident. Cette règle est appliquée par la grande majorité des pays industrialisés, notamment ceux du Vieux Continent.

Il existe toutefois une exception à cette règle. Dans le cas où sa voiture ne dispose que d’une rangée de siège, il est possible de placer son petit bout à l’avant. Par contre, il est nécessaire de désactiver l’airbag. En effet, son déclenchement peut être néfaste et engendrer de graves blessures sur les plus jeunes.

La réglementation européenne exige également que les enfants soient installés dans des sièges auto, adaptés à leur morphologie et leurs besoins en protection. Ces types d’équipements sont divisés en différentes catégories et existent en deux principaux modèles : classiques et pivotants. Les modèles pivotants sont les plus ergonomiques dans la mesure où, ils facilitent grandement l’installation et la sortie de bébé de la banquette arrière.

Concernant les catégories, le choix doit s’effectuer en fonction de l’âge, du poids et de la taille de son bout de chou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *