Rear Facing : La norme de siège auto dos à la route

Chaque année, plusieurs accidents de la route son recensés à une vitesse moyenne de 50 km/h, voire plus. Lors des impacts, les enfants sont les plus exposés à des blessures mortelles c’est pourquoi, il est obligatoire de les installer dans des sièges auto.

Ces derniers permettent d’optimiser grandement leur sécurité, à condition de respecter certaines règles liées entre autres à la position de l’équipement sur le siège passager. La norme R44/04, plus ancienne, et la règlementation I-Size mettent en lumière les techniques de pose des sièges auto, en fonction de l’âge, de la taille et du poids de leur occupant.

Les principes du « Rear Facing »

Lorsque le siège enfant est placé face à la route lors d’une collision frontale, les chocs encaissés par le corps du bébé sont répartis sur des points précis, tels que les zones où les sangles touchent leur corps. La tête et les jambes du petit suivent généralement les ondes de choc et des blessures souvent graves peuvent être subis par les épaules et le cou. Dans de nombreux cas, les lésions engendrées par les collisions sont mortelles chez les plus petits (moins de 1 an), surtout si le siège est installé face à la route.

Dans le cas où l’enfant est placé « dos à la route », les forces générées par la collision sont réparties sur une zone plus large du corps. Cela permet de réduire largement les pressions au niveau de la tête, du cou, des organes internes et de diminuer significativement les risques de blessures mortelles. D’après des études, cette position permet de baisser les risques de lésions graves de plus de 80%.

La règlementation R44/04 et la norme I-size concernant le positionnement « dos à la route »

Avant la mise en vigueur de la norme I-size, la règlementation R44/04 incitait déjà les parents à positionner les sièges auto dos à la route. La réduction des risques étant la cause principale.

Cette règlementation mentionne que les enfants de moins de 9 kg, c’est-à-dire jusqu’à 8 ou 9 mois, doivent être installés dans le véhicule en suivant la méthode du « Rear Facing ». Cependant, avec l’arrivée de la règlementation I-Size qui est la première étape de la norme R129, toujours en perfectionnement, ces données ont subi des modifications.

Vu le nombre d’accidents de la route et des conséquences qu’ils engendrent, la nouvelle loi encourage fortement les parents à appliquer la position dos à la route, le plus longtemps possible. Elle conseille l’installation d’un petit passager suivant le « Rear Facing » jusqu’à l’âge de 15mois. Si on prend en compte les différents textes en vigueur de manière exhaustive, il serait indispensable que l’enfant garde cette position jusqu’à l’âge de 4 ans.

En prenant en compte les règles en vigueur, le choix des sièges ne se fera donc plus selon l’âge de l’enfant mais selon sa taille pour garantir plus de sécurité. L’acquisition d’équipement Isofix est encouragée par la loi I-Size, en raison de leur facilité d’installation (réduire le taux d’erreur à l’installation) et de leur dispositif d’ancrage plus sécuritaire et adapté à chaque situation.

Pour augmenter les chances de survie de son enfant, il est conseillé d’adopter le « Rear Facing » jusqu’à l`âge de 4 ans. Au-delà de cet âge, son corps devrait être assez robuste pour encaisser les chocs entrainés par une collision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *